La gouvernance des institutions financières islamiques dans le contexte de la crise financière internationale de 2007

 

 

 

DR .NASSER  BOUYAHIAOUI , Université Tizi-Ouzou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

M .LYNDA  OUENDI

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Résumé

La gouvernance des institutions financières islamiques diffère de celle des institutions financières conventionnelles. En effet, en plus des normes organisationnelles et administratives, ce type de gouvernance comprend des normes qui trouvent leurs fondements dans les enseignements de la Chari’a (loi islamique), qu’un certain nombre d’organes financiers islamiques établit, tels que l’Accounting and Auditing Organisation for Islamic Financial Institutions (AAOIFI) et l’Islamic Financial Services Board (IFSB).

Ce type de gouvernance a permis aux institutions financières islamiques d’échapper aux conséquences directes de la crise financière internationale de 2007. Ceci se traduit par le fait que certaines pratiques et certains instruments de la finance conventionnelle soient prohibés par la Chari’a, tel est le cas des prêts avec intérêts, la titrisation bancaire, les produits dérivés, etc. Egalement, le principe de partage des pertes et profits est l’un des principes qui permet la gestion des risques au sein de ces institutions ; et la finance islamique se doit être en relation avec l’économie réelle ; mais avant tout, être une finance éthique et sociale.

Mots clés : Gouvernance, finance islamique, crise financière internationale.

 

 

Summary

Governance of Islamic financial institutions differs from the conventional financial institutions. Indeed, in addition to organizational and administrative standards, this type of governance includes standards that are rooted in the teachings of the Shari'ah (Islamic law), that a certain number of Islamic financial bodies establishes, such as the Accounting and Auditing Organisation for Islamic Financial Institutions (AAOIFI) and the Islamic Financial Services Board (IFSB).

This type of governance has allowed the Islamic financial institutions to escape the direct consequences of the international financial crisis of 2007. This is reflected to the fact that some practices and instruments of conventional finance are prohibited by Shari’ah, such as the case of loans with interest, bank securitization, derivatives, etc. Also, the principle of sharing profits and losses is a principle that allows the risk management within these institutions; and the Islamic finance must be ongoing relationship with the real economy; but above all, be a social and ethical finance.

Keywords: Governance, Islamic finance, international financial crisis.

 

 

Télécharger l'article