L’agriculture saharienne : ressources et développement durable

 

 

 

Mohamed Lakhdar SAKER1, Mustapha DADDI BOUHOUN1, Djamel BOUTOUTAOU 2 et

 

Mohamed Didi OULD EL HADJ1

 

 

 

1Laboratoire de Protection des Ecosystèmes en Zones Arides et Semi-Arides. Université KASDI Merbah- Ouargla, B.P. 511 Ouargla 30000 Algérie, Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2 Laboratoire d’Exploitation et de Valorisation des Ressources Naturelles en Zones Arides. Université

 

KASDI Merbah-Ouargla,, B.P. 511, 30000 Ouargla, Algérie.

 

 

 

 

 

 

Résumé

 

 

 

La  gestion efficace et  durable des  ressources sahariennes, l’eau, le sol et  le végétal implique une excellente connaissance de leur disponibilité sur les plans quantitatif et qualitatif, et de leur variation spatio-temporelle. Cette connaissance doit être fondée sur la mise en œuvre de systèmes d’information, pouvant faciliter l’accès (SIG, Télédétection, Cartographie), qui doivent faciliter l’accès à des données sur ces ressources qui doivent être fiables et homogènes. Cela doit viser à améliorer la connaissance de ces ressources sahariennes pour une agriculture performante, s’inscrivant dans une perspective d’aménagement durable, en renforçant ses capacités techniques, scientifiques et institutionnelles; particulièrement dans le cadre d’une exploitation rationnelle et d’une gestion efficace, avec des moyens appropriés. Ce dispositif doit être soutenu par un réseau d’observatoires, implantés dans les régions sahariennes, chargés de fournir des informations de qualité homogène, susceptibles de contribuer à la mise en œuvre de programmes de développement   locaux   et   régionaux   agricoles   de   qualité.   Dans   cette   perspective,   cet aménagement durable de l’agriculture saharienne, doit être soutenu par des actions de développement touristique et d’industrie de transformation dont les ressources disponibles garantissent leur concrétisation. Il est bien évident que toutes ces actions seraient vaines et ne sauraient atteindre leur but, que dans la mesure où elles s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’aménagement durable, cohérent et soutenu par les pouvoirs publics. C’est à ce prix là, que l’agriculture dand les régions sahariennes pourra s’inscrire dans une perspective d’aménagement et de développement durables réels.

 

 

 

 

 

Mots clés : agriculture, ressources, développement, durable, Sahara.

 

Télécharger l'article