Imprimer
Affichages : 6324

Comportement des particules argileuses dans les eaux souterraines (Etude et modélisation)

 

Kazi tani Hychem Abdesslem(1), Bouanani Abderrezak(2) and Baba-Hamed Kamila(3)

 

              (1)Department of Hydraulics, Faculty of Technology, University of Tlemcen, Algeria.

             (2)Department of Hydraulics, Faculty of Technology, University of Tlemcen, Algeria:

             (3)Department of Earth Sciences and the Universe, Faculty SNVTU, Tlemcen University, Algeria.                                                          

                                                                 (1) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                                                 (2)Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                

                                                                 (3)Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


 

      Résumé     Dans les milieux souterrains les particules d’argiles sont en abondance, vu leurs excès et leurs tailles elles  sont facilement transportés en suspension dans les aquifères. Bien qu’elles peuvent être des vecteurs de pollution par leur adsorption avec les contaminants, et par conséquent des freins par leurs dépôts.  Dans ce travail, nous présentons les résultats de l’étude expérimentale faite au laboratoire qui consiste à analyser le transport et le dépôt des particules en suspension dans un milieu poreux saturé. Nous avons utilisé  des particules  argileuses  pour  faire une solution de particules en suspension. En effet des injections brèves ont été réalisées sur une colonne au laboratoire remplie de deux types sable provenant de la région d’Adrar de granulométrie différente. Ainsi, les caractéristiques physiques du milieu poreux, perméabilité et porosité ont un rôle important dans la restitution des particules.

      Mots clefs    Colonne expérimentale- particules argileuses-vitesse d’écoulement- transport- Dépôt.

                     I.   INTRODUCTION

 

e transfert des particules argileuses joue  un rôle primordial dans la propagation des contaminants dans les aquifères, leurs taille favorise l’adsorption avec d’autre microorganismes et elles peuvent migrer sur de longues distances [3], aussi bien  qu’elles peuvent jouer un rôle de véhicule si elles sont transportées facilement dans l’écoulement ou au contraire devenir un frein à la migration des polluants dans le cas ou leur présence colmate rapidement les pores ; quand la dimension des particules en suspension est importante [1]. Les particules en suspension sont aussi resurgit de l’érosion interne, qui est un mécanisme primordial des instabilités d’ouvrages hydrauliques en terre [2].

Vu la complexité du milieu naturel qui est purement hétérogène ; ce qui perturbe les champs des vitesses d’écoulement et des concentrations, qui rend l’analyse très difficile de mettre en œuvre, on à travailler sur une modélisation faite au niveau du laboratoire, qui est

 

basé principalement sur une colonne de sable saturé. Pour bien comprendre le phénomène on a travaillé sur deux types de sables de caractéristique physique différente, et sur différent vitesses d’écoulement, à partir desquelles on a obtenu des courbes de restitutions.

 

 

 

Télécharger l'article