Etat de la nappe alluviale de l′Oasis de Guerrara

 

 

 

 

 

S.HADJ-SAID1, A.ZEDDOURI2

1Laboratoire Géologie du Sahara. Université Kasdi Merbah, Ouargla (Algérie)

2Laboratoire Biogéochimie des Milieux Désertiques. Université Kasdi Merbah, Ouargla (Algérie)

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Résumé :

La région de Guerrara fait partie du Sahara Septentrional, c′est une zone à vocation agricole. Les ressources en eau dans la région sont essentiellement souterraines. Le développement de l′agriculture et quelques activités industrielles demandent des quantités appréciables en eau. Pour répondre à cette sollicitation, un nombre de forages captant les aquifères profonds a été implanté.  La nappe superficielle qui était jadis l′unique ressource exploitée pour l′irrigation de la palmeraie, est aujourd′hui sujette à de nombreux risques de contamination par le retour des eaux d′irrigation, le réseau d′assainissement défectueux, par les puits abandonnés et mal entretenus et les rejets issues de l′industrie et de l′élevage. Le but de ce travail est de mettre le point sur l′état et le devenir de cette nappe et pour ce faire, une campagne piézométrique a été réalisée ainsi qu′un suivie de la qualité chimique des eaux. Les résultats obtenus montrent une forte minéralisation de la nappe  avec une conductivité électrique qui oscille entre 1400 et 10530 µS/cm. Les valeurs de la DBO (demande biologique en oxygène) sont comprises entre  20 et 45 mg/l   et celle de la DCO (demande chimique en oxygène) dépassent, dans l’ensemble des points d’eau  les normes (30mg/l) 

Mots clés : ressource, qualité, nappe, oasis, hydrogéologie

 

 

 

Télécharger l'article