Résumé — Cette étude propose l’utilisation de la méthode géostatistique non-paramétrique (krigeage d’indicatrices), pour la cartographie de la répartition des concentrations du fluor, dans les eaux de la nappe du Complexe Terminal (CT) à Hassi Messaoud. La méthode est basée sur le codage binaire (0,1) des concentrations du fluor dans les forages d’eau. Le codage s’effectue en fonction d’une concentration limite (cut-off = 2 mg/l). En effet, les concentrations ≥ 2 mg/l sont codées par la probabilité (1), les concentrations < 2 mg/l sont codées par la probabilité (0). Le variogramme moyen d’indicatrices a été calculé sur les valeurs codées. Il a été modélisé par un schéma de régionalisation exponentiel à palier, portée et à effet de pépite. Le krigeage d’indicatrices a permis d’estimer les probabilités des concentrations du fluor de I (2 mg/l) dans la nappe en utilisant un maillage (200 x 200) m. La cartographie des résultats a été effectuée par maille. Elle montre que la probabilité d’avoir une concentration en fluor ≥ 2 mg/l dans les eaux diminue graduellement du N-E au S-O. Les variances de krigeage ont été également cartographiées. Ces résultats peuvent être utilisés pour le choix d’implantation des futurs forages en fonction de ces probabilités krigées.

 

    Mots clés Nappe ; krigeage d’indicatrice ; variogramme ; complexe terminal ; fluor.  

 

I. INTRODUCTION

 

A ville de Hassi Messaoud a connu un développement rapide de l’habitation qui ne cesse pas à augmenter surtout auprès les entreprises. L’eau, facteur clé pour toute utilisation domestique ou industrielle. Il devient un enjeu primordial dans le volet quantité que qualité. La ville de Hassi Messaoud s’approvisionne des puits de la nappe du Complexe Terminal (CT). Ces eaux qui ne sont pas renouvelables nécessitent une exploitation sélective en fonction de sa qualité d’une façon rationnelle. Le fluor, un des éléments contrôlant la potabilité des eaux. Les normes algériennes fixent une concentration maximale à 2mg/l. Pour cela la connaissance de sa répartition spatiale dans les eaux de la nappe est nécessaire, surtout, pour implanter des futurs forages d’eau et de leur exploitation. La zone d’étude est localisée à la ville de Hassi Messaoud qui se situe à environ 850 km Sud-est d’Alger, à 86 km au sud-est d'Ouargla, à à 172 km au sud de Touggourt et à 350 km de la frontière tunisienne

 

 

 

Télécharger l'article