Etude préliminaire physico-chimique des eaux du barrage Gargar (w. Rélizane)

 

 

 

H. EL HAOUATI 1, 2,  M. GUECHAOUI 2, K. DJERMANE 1, C. CHAABAT DIS 2 et  A. ARAB1

1-       Laboratoire de  dynamique et biodiversité. Faculté des sciences biologiques, Université des sciences

et de la technologie Houari Boumediene, USTHB, Algérie.

2-       Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l’aquaculture (C.N.R.D.P.A)

Bou Ismail, Tipaza.

E-Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

RESUME

 

Du fait de la faiblesse des précipitations en Algérie, les ressources en eau sont de plus en plus réduites, de nombreux barrages ont été construits avec pour principal but l’irrigation des terres agricoles et l’alimentation en eau potable.                            

Notre étude porte sur le barrage Gargar situé à l’ouest de l’Algérie dans la commune d’Oued Rhiou wilaya de Rélizane. Les prélèvements ont été effectués à un rythme saisonnier pendant une année (avril 2005 à mars 2006) dans quatre stations représentatives du milieu. L’objectif de ce présent travail est l’étude de l’environnement d’un écosystème aquatique et l’estimation du degré de pollution. L’analyse physico-chimie de l’eau, fournie des renseignements sur la qualité chimique de l’eau, la nature et la concentration des polluants. Les valeurs de la température sont élevées en été (de l’ordre de 26-27°C) et basses en Hiver (de 11,2°C à 11,8 °C). Le pH est légèrement variable, il est alcalin au cours de tous les prélèvements à l’exception de la station D1 au Printemps qui marque une valeur de 6,44. Les eaux du barrage sont donc closes. Les teneurs en MES sont variables, elles correspondent à une bonne situation pour la plus part des stations au Printemps et en Eté, et à une situation médiocre en Automne et en Hiver. Les eaux de ce barrage sont excessivement minéralisées et dures, cela est due aux teneurs élevées en sels minéraux (calcium, magnésium nitrates, nitrites, azote ammoniacal, sulfate, phosphore…) qui font que la conductivité électrique augmente. Dans l’ensemble, nous pouvons dire que les eaux du barrage Gargar sont dans une situation moyenne.

Mot clés: Environnement, Ecosystème aquatique, Pollution des eaux, Barrage Gargar.

I.     INTRODUCTION

L’eau est l’un des composés majeurs de l’atmosphère et des organismes vivants. Son importance ne cesse de croître dans économie humaine et l’approvisionnement en eau douce devient ainsi de plus en plus difficile, tant en raison de l’accroissement démographique et le niveau de vie.

Du fait de la faiblesse des précipitations en Algérie, les ressources en eau sont de plus en plus réduites, c’est ainsi que des barrages ont été construit en vue d’améliorer la vie des populations, avec pour principal but l’irrigation des terres agricoles et l’alimentation en eau potable.

 

Notre étude porte sur un barrage de l’Ouest Algérien, barrage Gargar situé dans la commune de Oued Rhiou wilaya de Rélizane. L’objectif de notre travail est l’étude de l’écosystème aquatique et l’évaluation du degré de pollution à travers la qualité physico-chimique de l’eau.  Cette dernière conditionne fortement la vie qui s’y développe (Mulhauser et Monnier, 1995).

 

 

Télécharger l'article