VARIATION  SPATIO-TEMPORELLE DES METAUX LOURD  DANS LES EAUX SUPERFICIELLES DE LA BASSE TAFNA

 

 

 

 

S.Benmostefa(1)*  , N.Dali-youcef(2) , M .Hadjel(1) , M.Kouidri(2)

(1) Laboratoire des Sciences, Technologie et Génie des Procédés - LSTGP.

Université des Sciences et de la Technologie d'Oran - USTO-MB Algérie.

(2) Laboratoire de valorisation des actions de l’homme pour la protection de l’environnement

et application en santé publique. Dysfonctionnement des zones marines et saumâtres

Université Aboubekr Belkaid - Tlemcen   Algérie.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Résumé

     Sous la pression des besoins considérables et en raison de l’accroissement de la population et de son niveau de vie, on est passé de l’emploi des eaux de source et de nappe à une utilisation de plus en plus poussée des eaux de surface.

     Les eaux de surface sont sujettes à de nombreuses fluctuations et par conséquence les gestionnaires sont souvent confrontés à des pics de pollution problématiques. À cet effet,  nous présentons dans cette étude les résultats d’une exploration des séries d’analyses de la qualité des eaux de surface dans l’oued Tafna (de Remchi jusqu'à l’estuaire de Rachgoun).  

    Cette étude concerne l’analyse des paramètres physico-chimiques (T° d’air, T° d’eau, pH, conductivité électrique, salinité et TDS , nitrate) et des paramètres chimiques (cuivre, manganèse, fer, nickel, zinc, chrome VI)  le long de l’aval de la Tafna pour mettre en évidence l’influence des paramètres physico chimiques sur la contamination métallique des eaux de l’oued. Ainsi, des prélèvements d’eau ont été effectués au niveau de cinq stations d’études pendant la période d’hiver ou le débit d’eau était important à la suite d’importantes crues.  

   Les résultats obtenus montrent que certains paramètres dépassent les normes admises pour une eau destinée à l’irrigation.

Mots clés: Oued TAFNA, paramètre physico-chimique, hiver.

 

 

 

 

 Zone d’étude

     Les régions de Tlemcen et Ain Témouchent sont sous l’influence du climat méditerranéen qui dépend des courants atmosphériques alimentés par le déplacement de l’anticyclone des Açores, ce qui engendre une période froide et humide de courte durée, en hiver et au début de printemps, et une période chaude et sèche de longue durée, l’été et automne.(N. Dali-youcef, 2010)

     La Tafna  est l'une des rivières importantes dans le nord-ouest Algérie, ayant une longueur de 170 km, et un bassin de l'ordre de 7245 km2 de surface  (N. Dali-youcef, 2002), elle prend

sa source au Djebel Merchiche, dans les Monts de Tlemcen près de Sebdou, à  1 600 mètres d’altitude. Son cours, s'étire dans la wilaya de Tlemcen, et après avoir franchi des gorges sinueuses , pénètre dans la wilaya d'Aïn Témouchent, traverse la cité antique de Siga , et se jette dans la Méditerranée, face à l’île de Rachgoun (Benamar Dahmani, 2003), Elle est continuellement exposée aux activités industrielles, urbaines etles déchets agricoles, notamment un grand nombre d'ions métalliques. Cette enquête a été discutée dans des précédents ouvrages. (N. Dali-youcef, 2002).

     Cinq stations ont été choisies sur la  TAFNA. Ces points de prélèvement sont de 

l'aval  dans la période d’hiver   :

S1 : situé à ISSER.

S2 : situé à Pierre de Chat (fatmi larbi).

S3 : situé en amont de la ville  Amir Abdelkader.

S4 : situé à Siga.

S5 : situé à Rachegoune (l’estuaire).

 

 

 

Télécharger l'article