Evolution de la qualité hydrochimique des eaux souterraines dans la plaine de Haut Cheliff, Algérie.

 

ACHOUR. K (1), KAHILA. A(2), SADEUK BEN ABBES. A (3)

(1) ACHOUR. K, Doctorante université de Chelf

(2) KAHILA. A, Doctorante université de Chelf

(3) SADEUK BEN ABBES. A (3), Enseignant chercheur université de Khemis Miliana

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Résumé-Le but principale de cette étude se base sur le suivi des principales propriétés chimiques des eaux souterraines de la plaine du Haut Cheliff durant cinq périodes, allant de 1993 à 2009, en se basant sur les analyses chimiques de cette eau.

 

                La démonstration des principaux phénomènes et les réactions chimiques prédominantes dans cette évolution, en plus de l'estimation qualitative de cette eau, plus la comparaison avec les normes de l'Organisation Mondial de la Santé (O.M.S), ont été montrés que les anions et les cations ont une relation directe avec les caractéristiques géologiques et hydrogéologiques de la région.

Les cartes de la variation des paramètres hydrochimiques ont été faites pour la distribution spatiale des composantes chimiques des eaux souterraines, et également  les diagrammes de PIPER et SCHOELLEUR-BERKALOFF ont été utilisés afin de savoir la qualité de l'eau. 

Le chimisme des eaux souterraines dans la région d’étude montre que, le faciès le plus dominat c’est Chloruré-Calcique au Nord et Chloruré-Sodique au Sud de la plaine.

 

Mots clés: analyse, qualité, diagrammes, eaux souterraines, Haut Cheliff .

Abstract:

The main purpose of this study is based on the key monitoring chemical properties of groundwater in the  Upper Cheliff plain  for five periods (1993 - 2009) based on chemical analysis of the water.

To demonstrate the main phenomena and chemical reactions predominate in this evolution, more qualitative estimation of the water over the comparison with the standards of the World Health Organization (WHO) and has been shown that anions  and cations have met directly with the geology and hydrogeology of the region.

 
             The maps of changes in hydrochemistry parameters were made for the spatial distribution of groundwater chemical components, and also diagrams of PIPER and SCHOELLEUR were used to determine the water quality.

 

The chemistry of groundwater in the studied area shows that the most dominant facies is Chloride-Calcium in the North and Chloride-Sodium in the south of plain.

Keywords: analysis, quality, diagrams, groundwater, Top Cheliff.

I.      INTRODUCTION 

L’eau est une source vitale, elle constitue le facteur indispensable des écosystèmes, sans cette ressource, il n’y a pas de vie. Le problème des ressources mobilisables ne se pose uniquement en terme de quantité disponible, la qualité de ces eaux pose certains problèmes par un effet de développement socio-économique tel que la pollution.

 Cependant, toute utilisation d’une eau doit se faire sur la base de connaissances bien détaillées des propriétés physico-chimiques, qui composent la qualité de cette dernière. Il est bien connu que ces propriétés varient dans l’espace et dans le temps d’une année à une autre et d’un point à un autre, en plus, la qualité des eaux souterraines ne dépend pas d’une seule propriété, mais de plusieurs en même temps. [3]

 

La composition lithologique du sous-sol influence de manière significative de la qualité de l’eau souterraine. En outre, celle-ci dépend également de l’origine de l’eau et de son temps de séjour dans les couches aquifères. [5]

 

Le principal objectif de cette étude est de donner un aperçu sur l’évolution de la qualité physico-chimique des eaux souterraines de la plaine du Haut Cheliff durant les années (1993 – 2009). Grâce à un échantillonnage suffisamment représentatif de la nature des eaux de la région d’étude, aussi bien les eaux destinées à l’alimentation en eau potable que les eaux d’irrigation.

 

 

Télécharger l'article