Analyse géochimique des eaux d’un aquifère superficiel en région aride (Cas de l’oasis de Ouargla : Sahara algérien)


 
 
Abdelhak IDDER, Tahar IDDER, Aicha SERRAYE, Hamza NEGAIS, Hamida KEMASSI
 
 
Univ Ouargla, Fac. des Sciences de la Nature et de la vie, Lab. de Recherche sur la Phoeniciculture,  OUARGLA, 30 000, ALGERIE
 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Résumé  
 
L’étude présentée s’intéresse à la caractérisation géochimique de la nappe superficielle  et  à  l’examen  des  processus  de  précipitation  des  sels  dans  une  parcelle  à   texture  sableuse non cultivée située dans l’oasis de Ouargla. Les résultats obtenus montent que  les  eaux  de  cette  nappe  possèdent  une  salinité  extrêmement   élevée  attestée  par  des  valeurs  de  conductivités  éclectiques  qui  varient,  d’amont  en  aval  du  sens  d’écoulement,  de  25,7  dS /m  à  171,9  dS/m.  Par   ailleurs,  les  résultats  des  analyses  anioniques et cationiques mettent en évidence une supériorité remarquable du sodium  parmi  les  cations  (sa  teneur  augmente   de  168,  48  meq/l  en  amont  à  978,26  méq  en  aval)    et  du  chlore  parmi  les  anions  (sa  teneur  augmente  de  218,31   meq/l  à  1225,35  meq),  ce  qui   confère  à  ces  eaux  un  faciès  chimique  dominant  chloruré-Sodique.  L’étude  de  l’indice  de  saturation  des  composantes  halites,  anhydrites  et  aragonites   montre  que  la  dissolution  des  formations  gypseuses  est  due  à  l’augmentation  de  l’alcanisation des eaux d’une part et à la précipitation de l’aragonite, de la calcite  et de  la  dolomite  d’autre part.  La  sensibilité  des  minéraux  à l’indice  de  saturation  met  en  évidence une précipitation prioritaire des éléments carbonatés suivie des  gypsites et en  dernier lieu de l’halite.  


Mots clés : Géochimie, Nappe phréatique, oasis de Ouargla, Algérie

Télécharger l'article