July 2016
S M T W T F S
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

 Les systèmes pastoraux sahariens en Algérie ; quel état pour quel devenir ?
SENOUSSI Abdelhakim
Laboratoire Bio ressources Sahariennes : Préservation et Valorisation
Université KASDI MERBAH –Ouargla.
B.P. 511, Rte de Ghardaïa. 30 000, Ouargla. Algérie.
E-mail: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Résumé:

En Algérie, où l’espace est dominé par les étendues arides et semi-arides (plus de 80 %) dont le Sahara est perçu par certains comme étant un espace inculte et répulsif. La réalité est tout à fait autre car il s’agit d’un territoire qui grouille de vie, juxtaposant à la fois nombreux systèmes de productions ; résultat de l'action conjuguée des conditions locales, que le génie des acteurs locaux a harmonieusement additionné. Il s’agit en fait de systèmes qui ont traversé l’histoire de ces régions et demeurent par excellence source de divers produits vitaux à haute valeur ajoutée. Si les systèmes pastoraux, à travers les camelins associés ou non aux petits
ruminants ont le pouvoir de tirer partie l’essentiel de leur alimentation quotidienne, ils se voient désormais concurrencés par de nouveaux systèmes inédits qui viennent se plaquer sur l’espace des parcours. En effet, l'accroissement des effectifs et le prolongement de séjours des petits ruminants outre des défrichements. Autant d’actions qui se sont répercutées négativement sur les parcours
sahariens, à un moment où le camelin qui constitue la tradition en matière d’élevage, incarne par ailleurs un système d’exploitation respectueux de son propre écosystème et qui valorise le mieux la végétation saharienne. Paradoxalement et contrairement à la croissance continue des cheptels et l’introduction de nouvelles spéculations, on assiste à une soustraction bien marquée de l’espace pastoral. La présente étude tente d’élucider que l’impact du cheptel sur les parcours ne dépend pas
uniquement de son importance, mais plutôt de son organisation, à travers une exploitation rationnelle et une gestion patrimoniale de l’espace.

Mots clés : Algérie, Sahara, élevage, parcours.

 

TELECHARGER

 

 

 

Appel à communication