June 2016
S M T W T F S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Contribution à l’étude des sols alluviaux du bassin versant de Mzab. Approche morpho-analytique, organisation spatiale et intérêt environnemental

DJILI Brahim

Département des Sciences Agronomiques

Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie et Sciences de la Terre et de l’Univers

Laboratoire de Biogéochimie des milieux désertiques

(Université K.M.Ouargla)

 Encadreur : HAMDI-AISSA B.

Date de la première inscription : Novembre 2008

 

 

Résumé

Les milieux alluviaux dans les déserts du monde présentent un grand intérêt, qui réside dans le fait que ces écosystèmes possèdent une biodiversité très importante, qui dépasse largement celle des autres milieux désertiques, du fait de leur dynamique rapide. Néanmoins, malgré leur intérêt écologique, ces écosystèmes restent très peu étudiés jusqu'à ce jour, notamment dans le Sahara. Au contraire, Ils sont soumis au forte anthropisation, ce qui les rendre très fragiles vis-à-vis l'érosion éolienne.

L'objectif de notre travail est d'étudier les sols alluviaux des bassins du Mzab, comme exemple des milieux alluvionnaires du Sahara septentrional. L'approche s'appuie sur l'étude des couvertures pédologiques alluviales relatives aux différentes positions géomorphologiques et natures lithologiques, dans le but de saisir l’organisation spatiale, le fonctionnement et l'intérêt environnemental de ces sols.

Durant les deux années d’inscription, nous avons essayé premièrement, d’orienter les travaux vers une recherche bibliographique plus ou moins approfondie, dont l’objectif est de recenser les études et les travaux réalisés, ou en cours de réalisation, dans le même axe de notre thème de recherche. Puis, deuxièmement, d’entamer la partie pratique sur le plan morphologique et analytique par échantillonnage sur terrain et analyse au laboratoire.

Les résultats de la recherche bibliographique montre une rareté remarquable des travaux de recherche sur les sols alluvionnaires en zones arides et hyper arides, notamment dans le Sahara.

Sur le plan pratique, les résultats partiels obtenus nous a permis de recenser plusieurs types des sols alluvionnaires, qui offrent des conditions variables à l’installation de la végétation spontanée. Cependant, ces sols sont largement influencés par les apports éoliens, en réduisant leur richesse naturelle.

 

Mots clés : Sols alluviaux, couverture pédologique, Bassins du Mzab, Sahara septentrional, biodiversité, intérêt environnement.

 

Appel à communication