September 2016
S M T W T F S
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

BIO-ECOLOGIE ET CARACTERES PHYSIOLOGIQUES DES GRAINES DES PLANTES SPONTANEES DU SAHARA SEPTENTRIONAL : Cas de la région de Ouargla

 

 

Auteur : MARFOUA Mériem 1,

Directeur de thèse : BISSATI Samia1,                                                            

 

1 Université Kasdi Merbah Ouargla, Laboratoire de Bio-ressources sahariennes : préservation et valorisation, Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie et des Sciences de la Terre et de l’Univers, Ouargla 30 000 Algérie

< This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. >

 

Résumé

 

En zones arides, seules les espèces autochtones peuvent résistent de façon remarquable à des sécheresses prolongées : elles demeurent en effet à l'état de graines. L’utilisation des espèces autochtones pour la réhabilitation des zones dégradées nécessite plusieurs informations précises sur les conditions de l’installation et les modalités de propagation des graines. Nous nous proposant par cette étude de mettre en évidence l’aptitude de restauration écologique de ces surfaces.

 

Les applications de cette étude sont d’ordre scientifique dans la conservation des ressources phytogénétiques et la réalisation d’un inventaire floristique des plantes à fruits de la zone d’étude. Ainsi qu’elle est importante pour les gestionnaires des terres et des organismes de conservation dans l'optimisation de la germination des graines des zones arides pour la restauration. Notre étude aura pour objectif : d’inventorier la flore en graines des milieux naturels et perturbés, de caractériser  les graines inventoriées sur le plan botanique, physiologique et écologique, de déterminer les espèces végétales nécessaires à la réhabilitation et la mise en place d’une tentative de restauration des parcelles perturbées (exploitation abandonnée).

 

Afin de répondre à ces objectifs, nous avons collecté des échantillons de végétaux pour  élaborer un herbier et une carpothèque de référence du site d’étude, ce qui permettra l’identification des graines des espèces végétales retrouvées dans les fèces. Dans le but de déterminer les espèces adaptées à la dispersion par endozoochorie (via le passage par le système digestif d’un animal) et Tester quelques paramètres (température, humidité,…etc.) influençant la germination des graines des plantes spontanées. Les Poaceae et les Asteraceae dominent et contiennent surtout des espèces liées à l’activité humaine (flore introduite). Plus l’âge d’abandon des parcelles perturbées est avancé, et plus on assiste à une réinstallation de la flore spontanée et un appauvrissement en flore introduite d’où il est préconiser de restauration.  

 

Mots clés : Plantes spontanées, Ecophysiologie, Banque de graines, Dissémination, Germination.

Appel à communication