June 2016
S M T W T F S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

VALORISATION D’UNE PLANTE  TOLERANTE A LA SALINITE :

CAS DE l’Atriplex halimus L. 

 

DJERROUDI -ZIDANE O. (1), BELKHODJA  M. (2)  BISSATI  S. (2)  et  OUYABA AISSA (2) 

Laboratoire Bio ressources Sahariennes, protection et valorisation, université KASDI MERBAH de Ouargla, BP 511, Ouargla 30000.

2     Laboratoire de Physiologie Végétale, Faculté des Sciences, Université Es-Senia,  Oran

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

Résumé :

 L’existence dans plusieurs régions du monde de terres marginales et de ressources en eaux chargées en sels a constitué souvent une limite au développement de l’activité agricole dans ces zones. L’apparition de plantes tolérantes à la salinité a permis de valoriser des surfaces croissantes de ces terres marginales, en particulier par les cultures fourragères et les plantations d’arbustes fourragers.

L’objectif de ce travail était d’étudier la possibilité de valorisation d’une plante halophyte autochtone Atriplex halimus L. tolérante à la salinité dans les régions arides , car malgré la capacité des végétaux halophytes à tolérer le stress salin, ils restent sensibles à cette contrainte. A cet effet, cette étude, s’est intéressé à  déterminer l’impact du stress salin sur la composition chimique. Les plantules âgés de 3 mois sont  stressées  par deux types de solutions salines à différentes concentrations : la première  solution à base de sels combinés de NaCl+CaCl2 à 400 et à 600 meq/l, et l’autre à l’eau de mer diluée à 50% et non diluée (100%), en comparaison au témoin qui a été arrosé uniquement à la solution de Hoagland.

Les résultats obtenus font ressortir que les concentrations élevées de chaque solution (600 meq/ de sels combinés et 100% d’eau de mer) ont un effet négatif sur tout les paramètres mesurés sauf  sur la matière azotée totale qui reste non significatif. Par contre à  400 meq de NaCl+CaCl2 et à 50% d’eau de mer. L’Atriplex halimus L. soumise aux stress salins, a montrée une augmentation de la teneur en matière minérale, diminution de la matière organique et aussi la diminution de la synthèse de la cellulose brute et la matière azotée totale au niveau des deux organes analysés avec l’augmentation de la concentration en sel.

Mots clés : Atriplex halimus L., stress salin, composition chimique,  NaCl+CaCl2, eau de mer, Ouargla

 

 

Télécharger l'article

 

Appel à communication