December 2016
S M T W T F S
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

 Rôle du dromadaire dans la régénération et la prolifération du couvert floristique des parcours du Sahara septentrional algérien

Nom/Prénom : TRABELSI Hafida

E-mail : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Année d’inscription : 2010/2011

Directeur de thèse : - Pr CHEHMA Abdelmadjid

                                                - Dr SENOUSSI Abdelhakim

Laboratoire de rattachement : Laboratoire de Bio-ressources sahariennes. Préservation et valorisation

 
 

Résumé :

 

Les écosystèmes ne consistent pas seulement en un assemblage d’espèces (biocénose) vivant dans un milieu physico-chimique (biotope). Ces espèces interagissent continuellement et ces relations sont une force de cohésion entre toutes les parties de la biocénose. Entre autre, la dispersion des graines par les animaux (la zoochorie et en particulier l’endozoochorie) constitue l’un des éléments primordiaux permettant le maintien de l’équilibre écologique de ces écosystèmes. En effet, au Sahara, le dromadaire est connu comme étant le seul animal d’élevage adapté à la valorisation de la flore spontanée. Le principal objectif de la présente thèse est d’étudier le rôle écologique de cet animal sur son écosystème désertique par la régénération et la prolifération du couvert floristique de ses parcours. C’est dans ce cadre que nous nous proposons d’analyser le contenu des rejets fécaux de cet animal en graines à travers une étude spatiotemporelle (en fonction de différents parcours camelin et suivant les saisons) dans le but de prélever les graines et les soumettre aux différents tests de germination, comparativement aux graines directement prélevées des espèces mères. Les résultats préliminaires obtenus permettent de mettre en évidence le rôle efficace et particulier du dromadaire en tant qu’un vecteur de dissémination des graines des plantes sahariennes à travers les aires très étendus de son écosystème extrêmement fragile. Il peut être considéré comme un des principaux éléments contribuant à la régénération du couvert floristique saharien.

 

 Mots clés : Dromadaire, Crottes, Endozoochorie, Germination, Plantes spontanées, Parcours sahariens.

 

 

 

 

Appel à communication